Radio Grand Lille
|
Regarder le live

GRAND LILLE TV

Retrouvez nous sur le canal 31 de la TNT - Tous les canaux

Wonder Augustine se bat contre un cancer

Augustine Wonderwoman Le 3 août dernier, le diagnostic tombe pour Augustine, qui allait fêter son quatrième anniversaire deux jours plus tard. Les médecins du centre Oscar-Lambret à Lille lui détectent un gliome infiltrant du tronc cérébral (GITC). La petite fille est atteinte d’un cancer avec des métastases au niveau des méninges et de la moelle épinière. Ce cancer est fulgurant chez l’enfant et s’avère incurable.

Pour les parents d’Augustine, c’est alors un dur combat qui s’annonce. Un mois plus tard, ils décident de créer une page Facebook pour informer les proches, dont une partie de la famille vivant au Portugal, de l’état de santé d’Augustine. Dès lors, un élan de solidarité se crée et les messages de soutien affluent. « Elle ne peut plus marcher, ni parler.

La chimiothérapie n’a pas permis de freiner la propagation de la maladie », informe Steeve De Matos, cousin de la maman d’Augustine, qui a est aussi le président de l’association Wonder Augustine. « Aujourd’hui, chaque année, 2 500 enfants sont atteints d’un cancer et 500 en décèdent. Seuls 3 % des fonds de l’état, dédiés à la recherche, sont octroyés aux cancers pédiatriques », avance Steeve de Matos qui s’associe aux parents d’Augustine pour faire avancer la recherche sur les cancers de l’enfant. Après la douleur de l’annonce du diagnostic, c’est toute la famille de la petite fille, originaire de Wattrelos, qui s’investit désormais dans cette cause.

Une cagnotte en ligne a été mise en place pour financer ses hospitalisations. Les fonds seront également reversés à la recherche. « C’était une volonté de la maman de faire rayonner le combat contre les cancers pédiatriques à travers Augustine pour tous les enfants qu’ils soient atteints de la tumeur du tronc cérébral ou de la leucémie », explique le président de l’association.

Augustine a pu rentrer chez elle aux côtés de ses parents et de sa petite sœur Léontine. A la fin du mois, elle subira une seconde chimiothérapie. « Notre Wonder woman, c’est notre Wonder Augustine car c’est une battante », ajoute Steeve De Matos.

Facebook : Wonder Augustine.

Augustine
L’association Wonder Augustine récolte des fonds pour financer les hospitalisations de la petite fille mais aussi pour la recherche contre les cancers pédiatriques. crédit DR.

Actualités, Société
Voir aussi

No Comments


Ecouter la radio

Une déclinaison innovante et unique en région : 7 jours sur 7, l’info du Grand Lille en direct : En savoir plus

logo HDF Conseil Général