Radio Grand Lille
|
Regarder le live

GRAND LILLE TV

Retrouvez nous sur le canal 31 de la TNT - Tous les canaux

Le repreneur d’Ascoval finalement en faillite à cause du Brexit?

Nouvelle désillusion pour les salariés d’Ascoval. Alors que le soulagement dominait à la suite de la reprise de l’aciérie de Saint-Saulve par le groupe britannique British Steel au début du mois, ce dernier annonce ce soir à l’AFP faire face à d’importants « problèmes liés au Brexit ». Il explique par ailleurs poursuivre les discussions avec le gouvernement britannique dans l’optique d’un éventuel soutien financier de 75 millions de livres, qui pourrait éviter une probable cessation de paiement de l’entreprise dans les prochaines semaines. Selon une source interne à la société, « une partie du groupe pourrait même se placer sous le régime de faillite » dès demain.

Ce soir, une fois encore, le doute plane sur les 270 salariés de l’aciérie de Saint-Saulve.

Les dates-clés pour comprendre le dossier Ascoval:

– 2015 : première restructuration de l’aciérie de Saint-Saulve, détenue par le groupe Vallourec. Recherche de repreneurs potentiels.
– Début 2017 : un repreneur est trouvé : le groupe belge Ascométal devient actionnaire de l’entreprise à hauteur de 60 % (l’aciérie prend alors le nom d’Ascoval)
– Novembre 2017 : redressement judiciaire d’Ascométal
– Janvier 2018 : annonce de Vallourec de l’interruption la ligne de production de l’usine.
– Septembre 2018 : Altifort propose un plan de reprise, mais plusieurs désaccords entre Altifort, Vallourec et Bercy mettent à mal celui-ci.
– Décembre 2018 : Solution trouvée avec Altifort, qui reprend finalement l’usine.
– Février 2019 : Selon le ministère de l’Economie, Altifort ne sera pas en mesure de tenir ses engagements financiers vis-à-vis de l’usine Ascoval.
– 2 mai 2019 : Le groupe British Steel, 2e entreprise du secteur au Royaume-Uni, reprend le groupe.
– 14 mai 2019 : British Steel annonce avoir d’importants problèmes financiers, risque de faillite. L’annonce de la reprise de l’aciérie par British Steel avait été vécue comme un miraculeux dénouement pour tous les acteurs de ce dossier à la suite de toutes ces épreuves, Bruno Le Maire qualifiant alors cette reprise de « magnifique succès ».

À VOIR, Actualités
Voir aussi

No Comments


Ecouter la radio

Une déclinaison innovante et unique en région : 7 jours sur 7, l’info du Grand Lille en direct : En savoir plus

logo HDF Conseil Général