La place des PME dans les dernières déclarations d’Emmanuel Macron

Les annonces d’Emmanuel Macron, concernant les heures supplémentaires et les primes de Noël défiscalisées ont fait écho auprès de grands groupes, comme Total, Orange, ou encore LVMH.
Mais qu’en est-il des PME ? Pour Laurent Rigaud, le président du syndicat des bouchers du Nord, il faut être patient et voir comment cela va se concrétiser. « Concernant la prime, nous savions qu’elle serait défiscalisée et que nous serions exonérés de charges sociales. Nous savons désormais qu’elle pourra être attribuée aux salariés touchant moins de 3.600 euros nets par les entreprises qui le souhaitent », a t-il exprimé. Selon Laurent Rigaud, « c’est une bonne chose de diminuer le poids des charges sociales et fiscales, mais de nombreux confrères et artisans de PME ne pourront le faire. Faute de moyens. »
Il affirme par contre « Aujourd’hui, les entreprises, et surtout les PME, ne doivent pas prendre en charge ce que l’Etat ne sait pas faire. Nous devons arrêter de taxer les « petits patrons » afin de leur permettre de mieux récompenser leurs salariés. »