Radio Grand Lille
|
Regarder le live

GRAND LILLE TV

Retrouvez nous sur le canal 31 de la TNT - Tous les canaux

La mortalité élevée des moules sur la Côte d’Opale dûe…. à la chaleur?

Tous les jours, des dizaines de pêcheurs à pieds – professionnels ou de loisirs – et même quelques vacanciers se rendent sur les moulières avec leur sceaux et leurs pelles pour décrocher ladite coquille.

Il y a un an, en août dernier, un phénomène massif de mortalité des moules a été constaté sur les plages de la Côte d’Opale, du Portel au Cap Gris Nez, puis de nouveau en octobre 2018. Sur certaines plages, il a eu des accumulations massives de moules mortes sur la Pointe aux Oies, Pointe de la Crèche, ou encore la Moulière du Portel.

Ces derniers mois, on a pu lire ou entendre que le phénomène de mortalité serait dû à une bactérie ou un microbe.. Mais pas pour Laurent Seuront, directeur de recherche au CRNS qui travaille à la station marine à Wimereux. Après près d’un an d’études sur le stress thermique, de recherche et de travail sur le terrain, il est arrivé à la conclusion que ce n’est pas une bactérie qui décime les moules mais bien la température à l’intérieur de la coquille.

Pour cela, il a glissé des capteurs de température à l’intérieur des moules vides qu’il a ensuite refermées puis replacées sur une moulière.

Pour autant faut il craindre que ce phénomène se généralise ces prochaines années en raison des températures qui ne cessent d’augmenter ?

À VOIR, Actualités
Voir aussi

No Comments


Ecouter la radio

Une déclinaison innovante et unique en région : 7 jours sur 7, l’info du Grand Lille en direct : En savoir plus

logo HDF Conseil Général